Les collégiens de Duruy et élèves de l’IEM Rossetti réunis autour de la Charte du Respect de Solidarsport pour un grand moment de partage

« Regarde comme ils s’entendent et jouent ensemble. Pourtant, il y a une heure ils ne se connaissaient pas… là, toutes les barrières sont tombées ! ».
Fred Levadoux et Pascal Bruno, les deux professeurs d’EPS du collège Duruy à Nice sont fiers de leurs élèves de la 5e4.
Nous sommes dans la cour de l’IEM Rossetti, au haut du boulevard de la Madeleine, et vingt-quatre collégiens du centre ville sont venus après un périple d’une heure (en tram, en bus, à pied) partager une journée à dominante sportive avec la soixantaine de filles et garçons du même âge de l’Institut Spécialisé.
Ce rendez-vous est désormais une tradition, sous le parrainage de Solidarsport.
Sur une initiative de M. Boisson, le principal de Duruy, une « Matinée de Partage » basée sur des jeux ludiques, avait été lancée en 2008 entre une classe de 5e du collège niçois et des jeunes handicapés de l’Institut Rossetti, dirigé par Patrick Dandreis, directeur général des PEP (Pupilles de l’Enseignement Public).
L’an dernier, cette action fut renouvelée à Duruy avec le même succès… là en 2010, on a franchi un pallier « Cette troisième fois, ce sont nos jeunes qui reçoivent et ils ressentent une immense fierté que l’on soit venu à eux. C’est une sorte d’intégration inversée… Ce n’est pas courant ! » explique M. Yvan Serre Combe le chef de service de l’Institut Rossetti.
Le responsable ajoute « Il a été particulièrement intéressant de voir comment les élèves de Duruy ont réagi devant le quotidien de leurs camarades handicapés ».
La réponse fuse aussitôt de Pascal Bruno « Nos collégiens de la 5e4 en retirent tous une profonde humilité. C’est un grand moment d’ouverture d’esprit… la preuve, un de nos élèves a déjà exprimé le désir de venir passer son stage de classe de 3e à l’IEM Rossetti ».

L’Everest d’Alexia

Partager le quotidien des élèves handicapés de l’IEM Rossetti, c’est ce qui était proposé en premier lieu dans le gymnase au mur d’escalade.
Là, les collégiens de la 5e4 ont appris à découvrir les différents handicaps par des aménagements : bandeau sur les yeux, tenir des balles dans les mains pendant l’ascension, interdiction de se servir d’une de ses mains, ou encore être obligé de déplacer ses deux pieds en même temps.
Et parce que tous avaient bien pris conscience des messages qu’on leur faisait passer, il y eut un tonnerre d’applaudissements lorsque Alexia décrocha avec une énergie à couper le souffle son « Everest à Elle ». On apprit que la jeune fille, passionnée d’escalade, rêvait de s’inscrire demain dans un club… mais, qu’hélas il n’y avait pas dans notre département de mur approprié au handicap.
Il y eut aussi le football et la difficulté de savoir marquer un but, lorsqu’on boucle le parcours d’un slalom en fauteuil électrique.
Il y eut enfin et surtout la découverte des différents services de l’IEM Rossetti avec en point d’orgue la « Piste de Marche » du docteur Jonathan Bredin. On y analyse en « 3D » les secrets du mouvement. Une visite exceptionnelle. Il y a seulement 2 ou 3 sites de ce niveau en France. Après un déjeuner pris en commun, tous les participants furent honorés par Solidarsport d’un superbe tee-shirt frappé de la Charte du Respect avec en prime pour l’IEM Rossetti et Duruy, deux magnifiques trophées.
Chacun prit note du rendez-vous du 18 mai au Parc Charles Ehrmann : ce jour-là, l’IEM Rossetti en collaboration avec Solidarsport et le collège Duruy réunira 250 jeunes des Instituts Spécialisés des Alpes-Maritimes sur le thème « Sport et Partage ».

Alexia entourée de l’équipe d’éducateurs de l’IEM Rossetti

%%wppa%% %%slide=72%%

Laisser un commentaire