Le magnifique trois mâts «Stad Amsterdam» glisse lentement sur l’eau et s’éloigne du port de Nice.
Depuis plus d’une demi-heure, M. Abdel Aïssou se démultiplie pour répondre à chaque question et traduire les recommandations faites en anglais du capitaine.

M. Abdel Aïssou et les jeunes du collège l’Eganaude de Biot : un grand moment pour les élèves de Sandrine Hébréard.

Autour de lui, 90 collégiens de Solidarsport et 10 jeunes basketteurs du Cavigal de Nice sont ses invités pour une sortie en mer.
Nous sommes le mercredi 25 mai, il est 11h30.
En cet instant, il est urgent pour M. Abdel Aïssou de se mettre à l’écart sur le pont.
Son portable ne cesse de vibrer.
Fort de quelques gestes à l’appui, tout rentre vite dans l’ordre.
Le directeur général du groupe Randstad a annulé aujourd’hui la majorité de ses rendez-vous pour être parmi les jeunes azuréens.
«Nous entendons soutenir l’action de Solidarsport et du Cavigal en mettant ce magnifique outil qu’est le trois mâts au service des enfants pour leur faire vivre une journée formidable. Nous avons en commun les mêmes valeurs de solidarité et de partage».
«Ces valeurs sont celles qui ont guidé ma vie. Je n’ai pas oublié d’où je viens. Je suis fils d’ouvrier métallurgiste. Notre existence était belle, mais nous n’avions pas toujours le supplément qui nous permettait d’accéder à la culture ou aux loisirs. Durant toute mon enfance, j’ai croisé des adultes qui étaient tournés vers les autres et m’ont aidé à construire ma vie d’homme».
Et là, M. Abdel Aïssou ouvre son cœur en parlant de M. Simoni, son instituteur corse de l’école du boulevard Belleville à Paris «Il me donnait fréquemment des livres. Le quotidien est fait de toutes petites choses… des gestes de partage».
De cette scolarité en quartier populaire, M. Abdel Aïssou raconte «Nous avons été deux élèves à aller loin dans les études : un Enarque et un Polytechnicien».
L’occasion de mettre l’accent sur la valeur travail «C’est la clef de tout».
A 50 ans, après une carrière de haut fonctionnaire – il a été sous préfet des Alpes-Maritimes – M. Abdel Aïssou est devenu directeur général du Groupe Randstad «J’ai voulu me prouver que j’étais capable de réussir aussi dans le privé».
Aujourd’hui, il est au sommet d’une pyramide qui représente 100.000 salariés, 100.000 intérimaires et est l’un des principaux employeurs de France avec 900 agences.
Présent dans 50 pays, le groupe Randstad ne cesse de se développer et M. Abdel Aïssou de faire l’unanimité par ses qualités humaines.

M. Abdel Aïssou en compagnie de Justine Taillefer et Olivier Mourgues du collège Daudet

Lorsqu’aux alentours de 15h le « Stad Amsterdam » fut de retour au port de Nice ; M. Aïssou dévala la passerelle pour s’engouffrer dans un taxi afin de prendre un avion à destination de Paris et gagner ensuite la Bretagne.
Sur le bateau, les enfants et leurs accompagnateurs le regardèrent un moment ébahis… et puis, soudain ce fut un tonnerre d’applaudissements.
Pour marquer la rencontre d’un «Grand Monsieur» !

Les collégiens ont offert à M. Aïssou la céramique mascotte de Solidarsport.

Laisser un commentaire