Sur l’invitation de M. Frédéric Touraille et de Nice-Matin, Solidarsport a donné rendez-vous vendredi lors d’un déjeuner privé dans le salon d’honneur de notre journal aux membres de son Haut Comité de Parrainage 2011.

Etaient réunis pour la deuxième année consécutive autour de la charte du Respect et des valeurs humanistes que porte l’association parrainée par notre titre de nombreux chefs d’entreprise, des personnalités du monde politique, sportif, des médias et de l’éducation nationale (1).Ce fut l’occasion pour Jacques Rémond, le président fondateur, de saluer le succès du projet « Le Respect en marche » mené en partenariat avec l’inspection académique des A-M durant l’année écoulée avec « La participation de 3100 élèves de 6e, 5e et CM2 ; l’engagement de 10 collèges et 21 écoles primaires ; la mobilisation sans précédent de 680 enseignants ».
De ce bilan « Exceptionnel », Jacques Rémond mit en exergue l’investissement des chefs d’établissements membres du comité d’éthique de l’association et la motivation des équipes pédagogiques « Sans votre adhésion, sans un tel état d’esprit… rien de tout ce qui a été entrepris n’aurait été possible ! ».

Un maillon fédérateur

En ce début d’année 2011, le président de Solidarsport insista plus fort que jamais sur la ligne de conduite de l’association « Notre vocation est de rassembler, d’être un lien, une sorte de maillon fédérateur pour toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans notre éthique et les valeurs de respect que nous cherchons à transmettre aux jeunes générations ».
Un message reçu cinq sur cinq par les « Chevaliers d’industrie » partenaires de Solidarsport, venus encore plus nombreux avec la présence cette fois-ci de jeunes dirigeants.
« La marche en avant de Solidarsport est immuable, et va même très probablement s’accélérer… » lança Jacques Rémond en faisant référence à la fréquentation du site internet de l’association : 2.000 visiteurs en six mois, 232 visites de 14 pays, 214 visites de 56 villes de France.
Cette volonté de dynamiser autour d’un grand travail d’équipe, c’est ce qui valait la participation très remarquée avant-hier de M. Albert Begards, président national de l’AFSVFP (2), venu tout expressément de Paris.

Une reconnaissance pour Solidarsport.

Mieux, un gage de légitimité !

(1) Parmi les personnalités présentes, on notait : Dominique Estrosi-Sassone, adjointe au maire de Nice, représentant Christian Estrosi, député, président de la communauté urbaine ; Gilbert Mary, vice-président du conseil général, représentant M. Eric Ciotti, député, président du conseil général ; Jean Verlucco, inspecteur d’académie, représentant Claire Lovisi, recteur ; Jean Mane, président du groupe Mane ; le père abbé Vladimir Gaudrat de l’île Saint-Honorat ; Abdel Aissou, ancien sous-préfet des A-M, directeur général du groupe Randstadt ; Frédéric Touraille p-d.g du groupe Nice-Matin ; Thierry Buchet, rédacteur en chef adjoint de Nice-Mati ; Gérard Cussacs, directeur des ressources humaines et communication de Nice-Matin ; Philippe Rombi, président du directoire Arkopharma ; Anny Courtade, présidente hypermarché Leclerc ; Marie-France Panzani-Orth, présidente du directoire de la clinique Saint-François ; Gilles Machu, délégué régional de France 3 ; Jean-Marc Michel, président national des journalistes sportifs français ; Valérie Nicolas, internationale de handball ; Eric Roy, entraîneur de l’OGCN

(2) Association Française pour un Sport sans violence et pour le fair-play.

%%wppa%% %%slide=56%%/p>

Laisser un commentaire