Légende : C’est la troisième fois que le Président Eric Ciotti rend visite aux élèves participant à une «Journée du Respect »…l’une des plus belles marques de soutien à tous ceux qui participent à l’action menée par Solidarsport.

Date : le lundi 17 octobre 2011

Lieu : le stade Bob Rémond à Nice
Participation : 300 collégiens de 6e et de la classe ENAF.
Encadrement : une équipe pédagogique forte de 50 personnes.

Au programme, 14 ateliers du Respect : A- Histoire – Musique ; B- SVT ; C- ULIS – APF ; D- SANTE – PLANTES SOLIDAIRES ; E– TRI SELECTIF ; F- ENAF ; G– EPS – TIR A LA CORDE ; H- FRANCAIS ; I-TECHNOLOGIE ; J– EPS – GUIDE AVEUGLE ; K-ANGLAIS; L–MATHEMATIQUES – APED ; M–PARCOURS SOLIDAIRE ; N– VIE SCOLAIRE.

On connaît l’attachement de M. Philippe Jourdan à Solidarsport… cette fois-ci, c’est M. Jean-Marie Herrera, également Inspecteur d’Académie qui a visité pendant un très long moment tous les ateliers.

Pour la troisième année consécutive, les collèges Duruy et Risso ont mutualisé leurs forces pour organiser leur désormais traditionnelle «Journée du respect» au stade Bob Rémond.
Un état d’esprit exemplaire de la part ce ces deux établissements niçois proches du Palais des expositions et distant seulement de quelques 800m.
Pour ce grand moment de partage réunissant 300 élèves de 6e, les 45 enseignants et personnels de l’éducation nationale investis dans cette action s’étaient réunis en amont la semaine précédente pendant plus de deux heures pour travailler sur la mise en place des 14 ateliers du Respect programmés en binômes.


Une organisation impressionnante à laquelle la Ville de Nice a apporté son précieux concours avec la mise à disposition de 40 tables et 40 chaises.
Précisons que le matin dès 8h15, sur le trajet menant les élèves du collège au stade Bob Rémond, la sécurité était assurée par une escorte de la Police Municipale. Il en fut de même l’après-midi au moment du retour.
Ajoutons encore que la section football du Cavigal de Nice a apporté en la circonstance toute une logistique matérielle et la disponibilité de son équipe dirigeante.
Soulignons enfin que quatre associations s’étaient jointes à la réussite de cette journée : l’APF (Association des Paralysés de France), l’APED (Association des Parents des Enfants dislexiques), l’APESE et la SEMEUSE.

La visite de personnalités

Le décor était planté, très tôt au petit matin – alors qu’il ne faisait pas encore jour ! -, par une douzaine d’adultes des deux établissements venus planifier toute l’organisation.
Le parcours citoyen pouvait commencer, tel qu’il était programmé à partir de 9h.
Sur la pelouse en synthétique du stade Bob Rémond, quelques 300 collégiens répartis en 28 équipes de 10 à 12 élèves.
Avec une spécificité : chacune des équipes était obligatoirement mixte, autrement dit composée d’un nombre égal d’élèves de Risso et Duruy.
Le partage par excellence.
En un rien de temps, l’osmose et l’harmonie furent de mise.
Et le spectacle de 300 collégiens répartis sur un stade dans le calme et la plus grande discipline impressionna tous les observateurs «Ils se sont pris au jeu et se donnent à fond. C’est rare, surtout lorsqu’ils sont nombreux…» souligna un encadrant.
La fête du Respect pouvait monter en puissance et prendre en ce lundi 17 octobre une dimension particulièrement exceptionnelle.

Avec quatre visiteurs de marque : d’abord, M. Eric Ciotti, le Président du Conseil Général ; ensuite M. Jean-Marie Herrera, Inspecteur d’Académie ; M. Jacques Victor, conseiller général; et enfin au moment de la remise des prix M. Lauriano Azinheirina, adjoint à l’éducation à la Ville de Nice et conseiller général.


« C’est la 3e année que nous organisons avec le collège Duruy cette journée basée sur le respect, notait Gilles Karsenty, principal du collège Risso. Nous avons aujourd’hui des ENAF (élèves nouvellement arrivés en France), des ULIS (Unités localisées pour l’inclusion scolaire) des gens de l’APF (Association des paralysés de France). Cette journée de partage autour d’un socle de valeurs est très enrichissante pour tous».
De son côté, Pascal Rostan, le principal du collège Duruy notait «C’est un mouvement important pour nous. Des actions corrélées au projet d’établissement, notamment avec l’IEM Rossetti (Institut d’éducation motrice) sur les valeurs de partage, de respect et de solidarité. Nous constatons avec plaisir cette solidarité chez les jeunes envers les handicapés. Mais, ces actions dépassent le handicap. Ce partenariat avec Solidarsport nous satisfait pleinement et nous voulons continuer dans ce sens».

Laisser un commentaire